Schneider Notre histoire

Notre histoire

Une histoire de passion

Créé en 1934 par deux frères visionnaires, l’entreprise Schneider s’inscrit comme l’un des pionniers dans la conception de postes de radio et de téléviseurs en France.

Son histoire s’illustre par une succession de créations majeures, souvent en avance sur leur temps. On note par exemple la miniaturisation, l’intégration des composants dans des coffrets de bois faisant appel à l’ébénisterie, la création du premier push-button, l’utilisation de la bakélite pour sculpter des formes nouvelles et audacieuses… Ou plus tard, l’introduction de la couleur sur des habillages de chaînes Hi-Fi et de téléviseurs.

Les grandes dates

1931

Jacques Schneider, âgé de 25 ans, s’établit à Paris pour y développer les appareils TSF de son invention. Il fait venir son jeune frère Sacha en France. Pour cet autodidacte, c’est le début d’une fabuleuse aventure.

1934

Création de la marque Schneider centrée sur la TSF, création du poste à secteur Pygmée, l’une des premières tentatives de miniaturisation d’un poste TSF.

1939

L’atelier Schneider, installé rue Daudin dans le 15ème arrondissement de Paris compte déjà 200 employés.

1947

Fabrication du premier téléviseur Schneider, déjà remarquable par son esthétique et la qualité de ses matériaux.

1952

Schneider s’installe dans une usine moderne à Ivry-sur-Seine et devient l’un des leaders de la télévision en France.

1955

Lancement du poste Romance FM. C’est l’épouse de Sacha, pianiste et mélomane, qui baptise les postes de noms musicaux. La marque Schneider s’impose de manière fulgurante pour la qualité, l’élégance et le prix de ses produits.

1960

Lancement du poste transportable Cader, conçu comme une petite mallette de luxe aux matériaux et aux formes révolutionnaires.

1963

Ouverture du site de production du Mans, employant 1200 personnes. Schneider produit un récepteur radio toutes les 80 secondes. Un téléviseur toutes les 3 minutes.

1967

Premier téléviseur couleur et lancement du Popsy, téléviseur portable de moins de 10kg disponible en 3 couleurs, blanc, rouge ou jaune.

1970

Le nouveau téléviseur coloré Trans 2000 se dote d’un pied tulipe et devient l’emblème de toute une époque.

1980

Lancement de la technologie Artron. Schneider se place parmi les premières marques à proposer un écran plat aux coins carrés.

1990

Schneider étend son offre aux magnétoscopes et aux caméscopes, produits phares de la décennie.

2005

Schneider évolue encore et toujours avec les écrans plasma.

2015

Fidèle à ses valeurs, Schneider effectue son retour sur le marché de l’électronique de loisir, en réintroduisant des notions de couleurs, d’esthétique et de plaisir.

Une saga publicitaire

L’histoire Schneider se distingue par une relation privilégiée avec le public, parfaitement illustrée par des campagnes de publicité qui ont marqué leur époque et laissé leur empreinte dans la mémoire collective.

En 2015, Schneider renoue ce lien et remet la technologie plaisir à la mode avec la nouvelle signature L’émotion en plus.